PAPIER ET PLUME

DROIT DE RÉPONSE

CHAINETTE


Voilà mes chers lectrices et lecteurs, enfin je peux initier cette partie de mon site qui me tenait tant à cœur. Ma dernière rubrique a sucité un commentaire par courrier électronique.

Les messages vont être montrés tels qui'ils me sont arrivés avec adresse y compris, à moins que le correspondant ne le désire pas. Avant le texte, vous trouverez à quel rubrique il correspond. Ils seront affichés par ordre d'arrivée.



AMOUR VIRTUEL, POSSIBLE OU PAS ?

De: mario [Marbou89@hotmail.com]
Envoyé: vendredi, 16. avril 1999 00:11
À: maite@saav.ch
Objet: Très intéressant et comment vrai!!!!!


Chère amie,
J'ai lu ta chronique et la trouve des plus intéressantes. Tu touches dans ça une réalité vraiement présente dans le monde d'aujourd'hui.

Je peux te faire part d'une expérience que j'ai eu à mes débuts dans ce monde virtuel .

J'ai un jour fait la connaissance d'une femme que je crois extraordinaire, et ça a beaucoup de niveaux. Nous avons très rapidement développé une complicité que je n'avais jamais vécu avec une femme avant.

Nous nous sommes beaucoup parlés de toutes sortes de choses et avons vécu, moi je peux parler seulement que pour moi, une très belle histoire d'amour. Mais comme tu dis, la distance a vraiement fait beaucoup de ravage.

Nous avons faits des priojets de rencontres qui n'ont abouties à rien, surtout à cause de mon insécurité.

Qu'en serait-il si cette femme était la femme de ma vie?? Elle avait été très honnète et précise à ce sujet et elle vivait une vie de nomade et se plaisait très bien dans ça.

Elle voulait venir à moi et m'offrait de venir à elle (à ses frais si je le désirais).

Mais mon insécurité face à cette eventuelle rencontre m'a paralysé. J'avais peur que mon amour grandisse et qu'une fois de plus dans ma vie, je doive renoncer à vivre avedc celle que j'aime a cause de mon impuissance devant cette maudite distance.

Elle l'a ressentie et s'est éloignée, sans par contre négliger m'en expliquer le pourquoi. Elle avait raison. J'ai eu une très grande peine de perdre cette amie car mon amour pour elle était trop fort pour que je continue à seulement l'aimer et la sentir m'aimer à des milliers de milles de moi. C'en était trop pour moi.

Après plusieurs mois de silence entre nous, j'ai pris mon courage en main et l'ai a nouveau rejoint dernièrement sur cet appareil.

Nos retrouvailles n'en sont pas d'amoureux qui se retrouvent puisqu'elle m'a annoncé qu'elle avait maintenant quelqu'un dans sa vie et qu'elle était très heureuse de sa nouvelle vie.

Nous nous parlons quand meme souvent et je puis vous assurer que j'en suis très heureux.

Je sens avec elle une faciilté de dialogue et nous sommes sur la meme longueur d'onde à plusieurs niveaux. C'est à ce genre de commucation que le Net devrait servir mais il est un joujou très dangeureux.

C'est parfois difficile pour moi de ne plus lui parler d'amour de couple entre nous mais de grande amitiée ( forme très forte d'amour platonique) seulement mais elle m'apporte tellement que je suis très heureux de l'avoir retrouvée, même si son coeur est pris ailleurs.

Je tente de prendre ce qu'elle m'offre même si c'est parfois difficile mais je crois qu'elle m'apporte plus et que la petite douleur intérieure que je ressens de ne plus être son homme est vraiement dépassée par le plaisir que j'éprouve à communiquer et discuter avec elle.

Je voulais, chère amie, te faire part de ces commentaires et tu as ma permission d'utiliser cette lettre comme bon te sembleras.

Continue ton bon travail ici, et je t'autorise aussi a donner mon e-mail à toutes pesonnes qui voudraient partager leurs expériences avec moi.


Mario B.
Montréal, Canada



L'AGE

Je me présente à vous, ce soir, mon nom est Lise et moi aussi, j'ai 54 ans, etant née le 28 juillet 1944, donc bientôt 55. Un ami du Canada, m'a fait parcourir votre page web, que je trouve tres belle.

J'ai eu beaucoup de plaisir à la parcourir, et c'est pourquoi, je tenais à vous le dire. Dans le moment, j ai les bleus, du au fait que mon ami que j'avais depuis 19 ans est parti la semaine derniere avec une autre plus jeune, n'ayant jamais eu d'enfants et aussi plus svelte que moi. En cette journée de la fête des Mères, j'ai recu la visite de mes enfants, 2 garçons et une fille, et je suis aussi grand-mère de 5 petits fils que j'adore, mais j'avais quand même de la tristesse dans mon coeur.

Voila, je demeure a Terrebonne , à environ 8km au nord de Montreal, Canada. Oui, effectivement, comme vous dites, mes 50 ans ont ete tres durs a accepter et ca n a pas change depuis. A chaque anniversaire, je pleure, et pourtant je suis en excellente sante, et je suis comblee par la vie en general, que ce soit monetairement , physiquement ou mentalement, mais je me sens depreciée, et inutile.

Je m excuse d avoir pris de votre temps, mais ca m a fait quand meme du bien de vous parler…

Au revoir et merci


Lise



HASARD OU DESTIN ?

En réponse à ton article voici mon "droit de réponse".

Hasard ou destin.
Cette question m'a jadis tracassé, mais maintenant je sais (ou je pense savoir).
D'ailleur il n'y a pas de vérité comme telle. Une chose vraie pour quelqu'un peutêtre erronée pour quelqu'un d'autre.

Je crois qu'il y a eu, et qu'il y aura autant de hasard dans ma vie qu'il peut y avoir de voies et de rues différentes sur mon chemin. Mais peu importe la rue que je prendrai, ma destination est déjà fixée. Cette destination, c'est mon être, mon esprit qui l'a décidé. C'est donc à moi de m'arranger pour faire en sorte d'atteindre mon but. Il est certain, par déduction, que je rencontrerai certains événements et certaines gens qui aspirent plus ou moins aux mêmes buts que moi, et d'autres qui en apparence vont à l'encontre des principes que je me suis construit. Ces personnes feront partie de ma vie, que je veuille ou non.
C'est mathématique (destin?). A partir de là, ce sera ma facon d'interagir avec les événements, et ma facon d'agir avec les autres et avec moi-même (libre arbitre) qui déterminera si mon but primairement fixé sera atteind ou non (hasard).

Je suis d'accord avec toi Maïté, il y a un facteur déterminant, qui des fois nous fait penser qu'il n'y a pas de hasard : écouter notre voix intérieure. Si on suit ses conseils et qu'on agit selon les lois Divines, le hasard n'existe plus.

Baisers à tous
Eyal
Montréal, Canada.



Aimeriez-vous m'écrire ?
OISEAU


HOME



Qui suis-je    Ma photo    La Numérologie    Le Reiki    Ma rubrique

La gourmandise sans frontières    Droit de réponse